Accueil

31.05.2016

Frichti Concept subit sa deuxième annulation sous fond d'état d'urgence dans la Communauté d'Agglomération de Maubeuge-Val de Sambre.

Toujours en raison d'une "circulaire interne" à l’Éducation Nationale, l’événement prévu ce mardi 31 mai intitulé "L'Instant Citoyen" à Boussois (59), évènement artistique et festif avec les habitants, le Maire et les enfants des écoles maternelle et élémentaire a été annulé. Cette annulation n'est toujours pas officiellement motivée. Nous n'avons pas reçu de courrier officiel. Seulement une conversation avec notre partenaire d'implantation.

Invoquant l'état d'urgence, ce texte officieux interdirait (nous ne l'avons toujours pas obtenu) la présence d'enfants dans l'espace public sur le temps scolaire.

Frichti Concept intervient depuis 5 mois dans la communauté d'agglomération Maubeuge-Val de Sambre (59) dans le cadre d'un Contrat Local d’Éducation Artistique. Cette dernière période d'immersion s'illustre par l'aboutissement de différents projets menés avec les structures locales dans l'espace public. Cette annulation fait suite à celle de l'inauguration de la Place d'Aibes la semaine dernière.

Nous déplorons profondément ce principe de précaution appliqué par l'inspection académique sur le territoire de Maubeuge-Val de Sambre sans qu'une directive précise de l’Éducation Nationale soit donnée. En effet, il n'existe pour l'heure aucun texte officiel. Une réunion à ce sujet est sollicitée auprès des partenaires du CLEA (DRAC, Communauté d'Agglomération, Éducation Nationale) depuis 2 mois. Cette demande est restée lettre morte côté DRAC et EN. Nous sommes effarés du manque de réactivité, voire de l'inaction, des différents acteurs sur ce territoire vue l'ampleur du projet et l'investissement financier des partenaires.

Nous avons évidemment saisi la Fédération Nationale des Arts de la Rue sur ces questions.
Un courrier officiel a été adressé aux différents partenaires du CLEA afin de les interpeler et qu'ils clarifient leur positionnement.

En espérant que ce cas ne fasse pas un précédent ni une sorte de jurisprudence pour ce genre d'évènement avec des scolaires.